La Société Algérienne de Production de l'Eléctricité

Politique des Ressources Humaines

 

L’ambitieux programme de développement du parc de production de la société, la mise en œuvre des régimes spécifiques de travail et la généralisation de la nouvelle approche de maintenance en régime continu nécessitent la mobilisation de tous les gisements de compétences et les expertises avérées du personnel de SPE, complétés par l’intégration de nouvelles recrues externes fraichement formées pour réussir le challenge de devenir un leader régional dans la production de l’Electricité.  

Evolution des effectifs

En 2018, l’effectif global de la société Algérienne de Production de l’Electricité (Spe/Spa) s’élève à 5563 agents contre un effectif de 5407 agents en 2017, soit une hausse de 2.89%.Cette évolution résulte de la réalisation du plan de recrutement totalisant 272 agents avec 64 cadres, 146 maitrises et 62 exécutions. En revanche, nous avons enregistré un départ définitif de 106 agents dont 42 retraites à l'âge légal.

 evolution-des-effectifs-spe

Concernant l’effectif féminin, il s’élève à 525 agents, représentant 9.44% de l’effectif global de la Société, contre un effectif de 510 agents en 2017 avec un taux de 9.43%.

La répartition par Catégorie Socio-Professionnelle du personnel féminin se présente comme suit :

  • Cadre         : 308 agents, soit 58.67 % de l’effectif féminin ;
  • Maîtrise      : 161 agents, soit 30.67 % de l’effectif féminin ;
  • Exécution  : 56 agents, soit 10.66 % de l’effectif féminin;

evolution-effectif-feminin 

Mises en place

L’effort consacré pour le pourvoi des postes de rang de cadres supérieurs et cadres supérieurs séniors publiés sur les trois (03) exercices 2016 - 2018, qui a atteint 64%, s’est soldé par une évolution de mise en place avec un taux de 45% par rapport à celui enregistré en 2015 qui était de 44%.

En réalité, ce taux a évolué essentiellement suite aux apports nouveaux (cadres ayant accédé au rang de cadres supérieurs) représentant 74% de l’ensemble des nominations (64 sur un total de 86 nominations), et a occasionné en parallèle la libération de 22 postes de responsabilité (exemple une nomination sur le poste de chef département libère un poste de chef de division).  

A noter aussi, que le taux de mise en place des cadres supérieurs sera ramenée à 80% procédant la clôture de traitement de l’ensemble des AAC et ce pour la période du 2ème trimestre de l’exercice 2019 qui sera pratiquement de 49 nominations.