La Société Algérienne de Production de l'Eléctricité

Rapports annuels

Bilan 2016

Les principales réalisations en 2016

 

SPE a procédé courant 2016, au renforcement de ses moyens de production de l’électricité, ce qui lui a permis, d’atteindre une puissance installée de 12 784 MW, avec une évolution de 13% par rapport à l’année 2015, suite à la mise en service des ouvrages suivants sur le Réseau Interconnecté National (RIN) pour une capacité additionnelle de 1 568 MW répartie comme suit :

  • Centrale de Boufarik II d’une puissance installée de 704 MW ;
  • Centrale de HMN III d’une puissance installée de 440 MW ;
  • Centrale de Tilghemt III d’une puissance installée de 197 MW ;
  • Centrale d’Oumache, d’une puissance installée de 227 MW.

A cet effet, SPE a enregistré une amélioration de 1,64% sur sa consommation spécifique par rapport à l’année 2015, ce qui a permis d’économiser 156 millions de m3 de gaz naturel, équivalent à un montant de 230 Millions de Dinars.

Il y a lieu de noter, cependant, que pour l’année 2016, le niveau de production de l’électricité a atteint 30,35 TW/h, soit un taux de réalisation de 90% de l’objectif suite à une moindre sollicitation de ses capacités de production, qui est passée de de 49% à 40% du parc.

Cette réalisation représente un quote-part de 46% de la consommation annuelle nationale, plaçant ainsi SPE, comme premier producteur national.

Sur le volet qualité de service, la disponibilité totale a atteint 87,11% en 2016, avec une amélioration de de 3,41 points par rapport à l’année précédente, la disponibilité en pointe a atteint la valeur de 88,04%.
Ce résultat est le fruit de la réduction du taux d’indisponibilité EP suite à une meilleure maitrise des délais de réalisation des opérations de maintenance, ainsi que la remise en service des groupes en avarie.

Bilan 2018

Les principales réalisations en 2018

SPE a procédé courant 2018, au renfor­cement de ses moyens de production de l’électricité, ce qui lui a permis, d’atteindre une puissance développable de 13 293 MW, avec une évolution de 1 274 MW par rapport à l’année 2017, soit un taux de 10,6%, suite à la mise en service sur le Ré­seau Interconnecté National (RIN) d’une capacité additionnelle de 1 569 MW répar­tie comme suit :

-       TG2 de la centrale d’Ain Djasser 3(139 MW) ;

-       Tranche 3 et Tranche 2 de la centrale Cycle Combiné d’Ain Arnet (677 MW);

-       Tranche 1 et Tranche 2 de la centrale Cycle Combiné de Ras Djinet (753 MW).

Pour l’année 2018, le niveau de production de l’électricité a atteint 36,02 TW/h, en hausse de 4,40% par rapport à l’année 2017, qui s’explique :

-       d’une part, par la hausse de la demande nationale de 1,37% ;

-       et d’autre part, la forte participation de SPE, suite à la baisse du niveau de production des autres producteurs de 1.67% en raison des incidents et limitations enregistrés sur les moyens de production.

Cette réalisation représente une quote-part de 52% de la consommation annuelle nationale, per­mettant à SPE de détenir la moitié du marché de la production de l’énergie électrique en Algérie et ce pour la deuxième année consécutive et ce depuis 2012.

Sur le volet qualité de service, la disponibilité totale a atteint 90,17% en 2018, soit une stabilité par rapport à l’année précédente, la disponibilité en pointe a atteint la valeur de 90,61%.

Ce résultat est le fruit de la réduction du taux d’indisponibilité pour entretien programmé suite à une meilleure maitrise des délais de réalisation des opérations de maintenance, ainsi que la remise en service des groupes en avarie.